exorbitant

exorbitant

exorbitant, ante [ ɛgzɔrbitɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1455; lat. exorbitans, p. prés. du bas lat. exorbitare « s'écarter de », de orbita « voie tracée »
1Qui sort des bornes, qui dépasse la juste mesure. excessif. Sommes exorbitantes. Prix exorbitant. exagéré. Prétentions exorbitantes. démesuré, extraordinaire, extravagant, monstrueux. « l'opulence exorbitante des uns et la pauvreté affreuse des autres » (Fénelon).
2Dr. Exorbitant de : qui sort de. ⇒ dérogatoire. Clauses exorbitantes du droit commun.
⊗ CONTR. Modéré, modique.

exorbitant, exorbitante adjectif (bas latin exorbitans, -antis, de orbita, ornière) Qui a un caractère particulièrement exagéré, excessif : Demander un prix exorbitant.exorbitant, exorbitante (difficultés) adjectif (bas latin exorbitans, -antis, de orbita, ornière) Orthographe Pas de h, de même que exorbité (mots issus de orbite). ● exorbitant, exorbitante (synonymes) adjectif (bas latin exorbitans, -antis, de orbita, ornière) Qui a un caractère particulièrement exagéré, excessif
Synonymes :
- démesuré
- déraisonnable
- énorme
- exagéré

exorbitant, ante
adj.
d1./d Excessif, démesuré. Prix exorbitant.
d2./d DR Disposition, clause exorbitante du droit commun, qui fait exception au droit commun.

⇒EXORBITANT, ANTE, adj.
A.— Qui dépasse la mesure, les proportions normales. Avoir des prétentions exorbitantes; travailler d'une manière exorbitante; travail exorbitant. Votre douleur est exorbitante et vous vous désolez à tort (DUMAS père, Piquillo, 1837, III, 1, p. 268). Insolentes exigences et extravagances de cet exorbitant gentilhomme (CLAUDEL, Soulier, 1944, 4e journée, 9, p. 918). V. expansion ex. 8.
1. [En parlant de mesures, de poids, de dimensions, de proportions] Taille exorbitante. J'en suis quitte pour un écartement exorbitant des muscles qui envellopent [sic] la cheville et suis ici au lit pour quinze jours (BALZAC, Corresp., 1839, p. 615). Aux marges de son habit de damas « nacarat » étincelait une garniture de boutons en diamants d'une largeur exorbitante (SAND, Melchior, 1853, p. 238). Des aquarelles minuscules dans des cadres exorbitants (FLAUB., Bouvard, t. 2, 1880, p. 68). V. alignement ex. 12 :
1. Un visage d'artiste est toujours exorbitant, il se trouve toujours en dessus ou en dessous des lignes convenues pour ce que les imbéciles appellent le beau idéal.
BALZAC, Fille yeux d'or, 1835, p. 333.
Au fig. Excessif, qui dépasse la mesure normale. La place exorbitante que cette passion de l'amour occupe dans la vie réelle (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 174).
2. [En parlant d'une somme d'argent, d'un prix, de considérations financières] Somme exorbitante; une dépense exorbitante. Les appartements sont d'une simplicité primitive et d'une cherté exorbitante (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 12). Mais 1 500 francs me semble un prix exorbitant. Je crois que 1 000 francs est le prix ordinaire d'un in-8 (FLAUB., Corresp., 1861, p. 413) :
2. P.-S. — Vous n'avez pas affranchi suffisamment votre dernière lettre. (...) Ainsi je dois payer des surtaxes exorbitantes. Vous devriez acheter un pèse-lettres.
MONTHERL., J. filles, 1936, p. 1020.
B.— Qui choque, scandalise par un caractère exagéré, excessif.
1. Dans le domaine de l'habill. Extravagant. Commis étonnés de ces exorbitantes toilettes et d'une voiture anormale (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 134). Les gars ont des cravates d'un rose exorbitant (...) Et les filles (...) des soies artificielles fulgurantes (GENEVOIX, Mains vides, 1928, p. 44).
2. [En parlant d'un fait, d'une idée, de propos] Extravagant, extraordinaire. Toute la ville sut le fait et le tint pour si exorbitant que chacun se demanda s'il était vrai (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 61). Cette idée que quelqu'un pût vouloir du mal à un enfant me parut exorbitante (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 172). L'idée de se marier ne lui paraissait plus exorbitante. Ils voyageraient, ils iraient en Italie, en Orient! (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 68).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi de exorbitant avec une valeur de qualité positive. Les inconvénients de ce logement avaient cet avantage que le loyer était exorbitant de bon marché (HUYSMANS, Sœurs Vatard, 1879, p. 118).
3. Pouvoir exorbitant. On peut juger de l'importance de cette cérémonie par le pouvoir exorbitant du magistrat qui y présidait (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 203). [Un homme] qui vivrait, qui jouerait deux fois sa vie ne serait point un homme (...) un homme (...) qui aurait ce pouvoir exorbitant, de recommencer, il ne serait point un homme, il serait un dieu (PÉGUY, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 667). [Cette civilisation] remet à la dictature le pouvoir exorbitant de définir le bien et le mal, de décréter le vrai et le faux, de tuer ou de laisser vivre (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 569).
C.— DR. Exorbitant de. Exorbitant du droit commun. Qui sort du droit commun. Action pénale exorbitante du droit commun (Ac. 1932). Clauses, dispositions exorbitantes du droit commun.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. V. exorbiter. Fréq. abs. littér. : 216. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 393, b) 452; XXe s. : a) 261, b) 182.

exorbitant, ante [ɛgzɔʀbitɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1455; lat. exorbitans, p. prés. du bas lat. exorbitare « s'écarter de », de ex « hors de », et orbita « ornière, voie tracée ». → Orbite.
1 (1662). Qui sort des bornes, qui dépasse la juste mesure. Excessif. || Sommes exorbitantes. || Marchandise d'un prix exorbitant. Cher; exagéré, inabordable. || Prétentions, exigences exorbitantes. Démesuré, extraordinaire, incroyable, invraisemblable, monstrueux (→ Avantage, cit. 42; braver, cit. 4). || Un pouvoir exorbitant.(Vieilli). || Action exorbitante, qui blesse les convenances. || Injustice exorbitante, qui choque par son caractère excessif.
1 — C'est une action exorbitante. — Cela est vrai. — Un attentat énorme contre la médecine.
Molière, le Malade imaginaire, III, 5.
2 Rien n'est plus contraire à la nature que le partage inégal des biens, l'opulence exorbitante des uns et la pauvreté affreuse des autres.
Fénelon, Œuvres, t. XXII, p. 362, in Littré.
3 On peut juger de l'importance de cette cérémonie par le pouvoir exorbitant du magistrat qui y présidait.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, III, VII, 3.
3.1 (…) il avait vendu de bonne heure ses blés, et conséquemment il ne profita pas du prix exorbitant auquel ils furent portés six mois après (…)
Restif de la Bretonne, la Vie de mon père, p. 47.
2 (1560). Dr. (Suivi d'un compl.). Qui sort de, qui ne relève pas de. Dérogatoire. || Règles spéciales de droit public exorbitantes du droit privé. || Clauses exorbitantes du droit commun.
4 (…) les contrats qui (…) sont relatifs à l'exécution de services publics et comportent de ce fait des clauses exorbitantes du droit commun. Ce sont ces derniers contrats que l'on appelle communément aujourd'hui les contrats administratifs.
Dalloz, Nouveau répertoire de droit, Contrat administratif, 1.
CONTR. Équitable, juste, mesuré, modéré, modique, raisonnable.
DÉR. Exorbitamment, exorbitance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • exorbitant — EXORBITÁNT, Ă, exorbitanţi, te, adj. Care întrece cu mult limita normală (în privinţa preţului, a pretenţiilor cuiva etc.); excesiv. – Din fr. exorbitant, lat. exorbitans, ntis. Trimis de RACAI, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  EXORBITÁNT adj.… …   Dicționar Român

  • exorbitant — ex‧or‧bi‧tant [ɪgˈzɔːbtnt ǁ ɔːr ] adjective an exorbitant price, rate, demand etc is much higher than is reasonable or usual: • He claims his bank is forcing him to pay exorbitant charges. • On the black market prices were particularly… …   Financial and business terms

  • exorbitant — exorbitant, ante (è gzor bi tan, tan t ) adj. 1°   Qui sort des limites ; qui dépasse de beaucoup la juste mesure. •   Rien n est plus contraire à la nature que le partage inégal des biens, l opulence exorbitante des uns et la pauvreté affreuse… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Exorbitant — Ex*or bi*tant, a. [L. exorbitans, antis, p. pr. of exorbitare to go out of the track; ex out + orbita track: cf. F. exorbitant. See {Orbit}.] 1. Departing from an orbit or usual track; hence, deviating from the usual or due course; going beyond… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • exorbitant — Adj gewaltig, enorm erw. fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. exorbitāns ( antis), dem PPräs. von l. exorbitāre abweichen, zur Seite springen , zu l. orbita Bahn, Wagengeleise , zu l. orbis Rundung, Gleis und l. ex .… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Exorbitant — (v. lat.), übermäßig, außerordentlich, ungeheuer. Daher Exorbitanz) Übertriebenheit, Abenteuerlichkeit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Exorbitánt — (lat.),übermäßig, übertrieben; Exorbitanz, Übertriebenheit, Überschreitung des Maßes …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Exorbitánt — (lat.), übermäßig, übertrieben; Exorbitánz, Überschreitung des Maßes, Übermäßigkeit …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Exorbitant — Exorbitant, lat. deutsch, übertrieben; Exorbitanz, Uebertriebenheit; exorbitiren, übertreiben …   Herders Conversations-Lexikon

  • exorbitant — I adjective dear, enormous, excessive, expensive, extortionate, extravagant, extreme, fabulous, greedy, gross, high priced, huge, immense, immoderate, immodicus, inordinate, intemperate, outrageous, overmuch, preposterous, uncalled for,… …   Law dictionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»